La Punkaravane, un voyage musical euphorisant

Embarquer dans la Punkaravane, c’est rejoindre une famille nombreuse : huit garçons de 23 à 35 ans dans le vent, qui aiment jouer de la musique et faire la fête. « On est tous des potes. Comme on passe beaucoup de temps ensemble, ça arrive qu’on s’engueule, comme des frangins », nous raconte Raphaël, le leader-bassiste du groupe. En plongeant dans leur univers, vous y trouverez forcément ce que vous recherchez. En effet, dans ce groupe de ska aux accents punks et aux touches rock ou encore reggae, « il y en a pour tous les goûts » affirment-ils. On est d'accord.




Sur son trajet, la Punkaravane observe et se sert de ce qui l’entoure pour créer une musique détonante. Elle chante son pays et ses principes. Raphaël explique que la Punkaravane parle un peu de tout dans ses chansons : « Il y a des chansons de bistrot, parce qu’on vit dans des petits villages de Picardie, et on en voit des pochtrons ! Mais le principal des textes est très engagé ».

 Le groupe s’est formé au lycée, à 4 dans une caravane... d’où le nom du groupe. Au fil des années, des concerts et des festivals, le groupe a évolué pour atteindre la formation finale actuelle. « La formation qu’on a aujourd’hui, c’est la seule avec laquelle on a vraiment bossé », explique le bassiste, « avant, c’était l’échauffement ». Les cuivres (trompette, saxophone et trombone, le dernier à avoir rejoint l’aventure) ont tous une formation classique. Les autres sont autodidactes. Raphaël nous explique que les cuivres ont une influence grandissante sur l'orientation musicale du groupe : « Même si on fait du ska anglais, nous utilisons de nombreux thèmes de cuivre qui sont des musiques de l’Est. On mélange un peu les deux, et ça fonctionne très bien. C'est un peu comme les fanfares des Balkans. »

Depuis leurs débuts, les punks ont déjà sortis quatre EP, dont un dernier fraîchement sorti. Raphaël nous détaille le processus avec un sourire : « On a barricadé une pièce chez moi, et on a enregistré pendant 4 jours ». Avec ce nouvel EP sorti en avril 2016 et si la route se poursuit sans accroc, un album devrait se profiler courant 2017, uniquement composé de nouveaux titres. Aujourd’hui, la musique festive de la Punkaravane se marie bien avec l’ambiance des festivals. Et si leur son n'est pas sans rappeler celui des Wampas ou des Fatals Picards, Raphaël se revendique plus de La Ruda et du ska britannique, comme les Specials ou the Clashs. 



L’ambiance est à la fête pendant le trajet ; pourtant, la Punkaravane n’en oublie pas les préceptes punk de base :

     La contestation politique :

La Punkaravane parle de ce qu’elle voit et de ce qui la révolte. « On a de la chance de faire de la musique et d’être écoutés, alors autant dire des choses. Même si on sait qu’une chanson ne changera jamais le monde et rarement quelqu’un…», confie Raphaël. « Mais si cela peut permettre aux gens de réfléchir un peu pendant un moment, on a déjà gagné quelque chose. » Les membres du groupe sont « engagés à gauche, on ne va pas se mentir », et depuis 2013 une de leurs chansons est même devenue l’hymne du Parti de Gauche, passant à la fin de chaque meeting dans toute la France. 
 
     Une ambiance toujours festive :

« Le Punk, c’est fait pour se marrer. Ça a toujours eu ce côté festif en France. Les vrais punks britons, eux, ils étaient pas là pour rigoler ! Mais, en France, les Bérus ou les Ludwig van 88, c’étaient des groupes délirants. Dans la musique ou sur scène, avec des mecs déguisés qui faisaient n’importe quoi. Les Bérus, c’était du cirque ». Ils ont eu la chance de rencontrer l’ancien guitariste des Béruriers Noirs avec sa nouvelle formation, Les Ramoneurs de Menhirs. « Une légende du punk en France. Mais du vrai punk ! Nous, on passe pour des rigolos à côté ! » Ils ont, par le plus grand des hasards, un autre point commun avec Les Ramoneurs : leur camion. « On a acheté un camion au mois de décembre. Un camion de neuf places, pour que l’on puisse tous monter dedans et partir en tournée avec le matos. Quand on est arrivé au concert avec Les Ramoneurs, ils nous ont dit que c’était leur ancien camion pendant des années ! ».

     Le clash contre le système :

« C’est important de jouer dans une grande ville, mais les conditions pour jouer sont souvent épouvantables ! Tu peux te retrouver à jouer dans des espèces d’organisations-arnaques du type Emerganza ou Big Cass Live qui te proposent de jouer dans des supers salles, mais en échange, il faut assurer la prévente de tickets à 20 € à tes amis. Plus tu as de potes qui viennent, plus tu as une chance de passer au tour suivant ! Je ne cautionne pas ce genre de système, donc c’est pour cela qu’on l’évite aussi. » Ainsi,  le groupe poursuit sa conquête des scènes locales avec brio, enchaînant les dates dans des petites salles et des festivals comme le Rockenstock où ils ont joué le 30 avril dernier.

La Punkaravane marie les cuivres et les guitares dans un équilibre festif. Un petit bijou musical euphorisant, qui enchantera vos oreilles jusque tard dans la nuit. Ici s’arrête notre voyage en Punkaravane, mais n’oubliez pas de les soutenir en emportant leur CD ou quelques goodies : « c’est important, cela fait un peu d’argent. Et les gens sont contents de repartir chez eux avec un petit quelque chose du groupe ! »
 
Suivez toute l'actualité de la Punkaravane sur leur page Facebook ou sur leur SoundCloud !


Dates :

18/06 : Fête de la Musique (Essôme-sur-Marne, 02)
25/06 : Summer Party Festival (Maignelay-Montigny, 60)
01/07 : Festival Musique en Omois (Saint-Eugene, 71)
02/07 : Festival Woodrock (Urcel, 02)
22/07 : Estival' (Pinon, 02) 
23/07 : Festival Kolenzik (à côté de Reims, 51)

A écouter :


Tapage Nocturne (leur dernier clip)









0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 

Notre actualité Facebook

Nos derniers tweets

A propos de Mercinity Mag

Mercinity Mag, c'est le magazine en ligne qui vous guide efficacement dans votre parcours d'artiste !

Nous partageons des conseil et astuces d'experts pour booster votre carrière, et dénichons pour vous les meilleures opportunités musicales du moment. Enfin, découvrez des artistes de tous horizons, qui vous dévoilent leur univers et leur parcours - pour que l'inspiration monte ici bas !

En savoir + sur Mercinity